4eme vaguelette ? Ou grandes magouilles ?

Pour bien comprendre ce qui se passe aujourd’hui, un petit retour en arrière s’impose

Le 8 juillet 2021 en Suisse:
0 décès et 0 hospitalisation

Sans être à zéro ces trois derniers mois mais si peu au-dessus, les chiffres montrent que le variant D est, semble-t-il, plus contagieux que dangereux.

Depuis cette date, en prenant les statistiques publiées par l’OFSP pour les 31 jours suivants on constate 1,09 décès par jour dans toute la Suisse. Pour les 61 premiers jours, 1,56 décès et, de mai au 9 août, soit 90 jours, 2,72 décès. Cela ressemble plus aux chiffres de la grippe saisonnière qu’à une quatrième vague comme le confirme le graphisme ci-dessous du CHUV.

Première vague: lac légèrement agité égale à une grippe saisonnière
Deuxième vague: bien agité
Quatrième vague: calme plat

Coronavirus "Ceux qui se gavent" Laboratoires Bioligo

Comploter (v.tr. lat. billgatare)

Fomenter collectivement un plan secret visant à s’octroyer des avantages ou à foutre le bordel. Des individus sans scrupules complotent dans l’ombre en vue d’introduire dans le dictionnaire de calembours débiles. Ex: complote de pommes (Trouvé dans Vigousse)

Dès l’apparition du variant D, les complotistes, les vrais, ceux d’en face, ces «complotistes» qui forment une hiérarchie pyramidale très efficace: tout en-haut les «marionnettistes» : la finance, les pharmas, etc qui tirent les ficelles, «manipulent» leurs marionnettes que sont les politiciens et trop de scientifiques qui reçoivent leur prébende. Puis viennent les médias, leur caisse de résonance. Restent les victimes «lambda», c’est à dire les simples citoyens. D’un côté la puissance de l’argent qui leur donne le pouvoir, l’autorité. De l’autre les non-asservis qu’ils accusent de complotismes. Quel complotisme? Juste celui de réclamer qu’on respecte leur liberté ?

Mais pour «ceux d’en face» ça marche du tonnerre de Dieu.

  • Ce qui leur permet de se gaver. La course aux vaccins est un bon exemple: Pfizer, n°1 de la pharma mondiale dans son communiqué de presse (Résultats économiques premier trimestre 2021), prévoit 33,5 milliards de ventes annuelles de vaccins pour 2021, soit 41,36% de son CA total (estimé). Dont 11,3 milliards de bénéfices sur les vaccins déjà écoulés pour le premier semestre 2021. Extrapolés ces chiffres supposent une marge de plus de 66,57% sur les vaccins!!! (cf. La Tribune Économique, 28.07.21 et le Journal de Montréal le 8.08.21, boursorama.com 13.08.21, zone bourse 31.08.21). Notons qu’en plus il faut tenir compte de la valorisation boursière substantielle qui est la raison d’être des communiqués de presse. S’agit-il d’un abonnement vaccinal à vie pour les citoyens lambda ou d’une rente à vie pour les pharmas?
  • Et ce, à l’aide de fonds de recherches offerts par les états.
  • Et ce, avec des précommandes monstrueuses des gouvernements.
  • Et ce, en se déchargeant de la responsabilité des accidents post-vaccinaux éventuels. Nous prend-on pour des cobayes?
  • Et ce, en ne divulguant pas la composition des vaccins. Secret professionnel oblige.
  • Et ce, en multipliant les mesures déprimantes pour la vie communautaire. spécialement celle de la jeunesse, sans se soucier de la proportionnalité des risques face aux mesures prises. Risques de créer une société à deux vitesses.
  • Et ce, en bénéficiant de la communication «officielle» (GAFA, You Tube, Twitter, Facebook), qui censurent les lanceurs d’alertes et musellent leurs opposants.
  • Et ce, en dénigrant, menaçant et même radiant de l’ordre des médecins ceux qui ont partagé avec eux les mêmes bancs d’études mais qui, après mûres réflexions, préfèrent suivre d’autres voies plus conformes à leurs convictions, à leur expérience et à leur conscience professionnelle.
  • Etc.

Du jamais vu, un record de complotisme qui sera difficile à battre. BRAVO! Et dire qu’en plus il faudrait croire à l’honnêteté de leurs études scientifiques alors qu’ils sont condamnés, chaque année, à payer des milliards de dollars d’amendes pour tricheries et/ou pour éviter des procès.

Coronavirus Jeu d'échec Laboratoires Bioligo

Tout ceux-là ne font que pérenniser leurs magouilles habituelles. Exemple:

  • Par une annonce péremptoire dans les médias le jour même de l’annonce de la découverte de leur vaccin, ils (Pfizer et Moderna) osent déjà affirmer que ceux-ci sont efficaces contre le variant D. Ont-ils déjà fait le nombre d’essais cliniques pertinents en 24 heures? Etonnant, non? Leur science infuse peut-elle remplacer un manque de recul aussi flagrant?
  • Dans un premier temps ils font savoir, en oubliant leurs intérêts par erreur certainement (ça peut leur arriver) que, si le variant est plus transmissible, il semble être moins virulent. Se rendant compte de leur erreur tactique trop peu anxiogène pour le bien des affaires, ils orientent progressivement leur discours. Ils en augmentent l’impact et mettent en avant que la progression des cas positifs attribuée au variant D qui atteint, à ce moment (mai 2021), 30%. Mais 30% ce n’est pas assez pour ramener les clients potentiels vers les vaccins. Alors, tout en occultant le nombre des décès et des hospitalisations qui stagnent très (trop) bas, ils réorientent l’argumentation de l’immunité collective. Immunité qui ne peut être atteinte, disent-ils, qu’avec un taux de vaccinations de 70-85%. Chiffres bizarrement plus élevés que ceux qu’ils préconisaient au début de la pandémie (50% de vaccinés deux fois). 50% atteints difficilement fin août 2021. Pourcentage loin du but visé et qui repose, au moins de moitié, sur un procédé pour le moins fallacieusement jésuitique:
  • Le chantage qui consiste à multiplier les menaces sur nos libertés: vie sociale, déplacement, loisirs, etc.
  • Sur le fait que plus de 50 % de vaccinés ne l’on fait que pour éviter les contraintes sociale. Ce qui ramènerait le nombre de vaccinés par conviction à moins de 30% des 61.25% (mi-oct. 2021), donc très loin du résultat espéré par les autorités.

Le général Lee et Hitler auraient pu le dire… Un représentant de l’OFSP l’a dit au TJ RTS

Illustration Général Lee Hitler OFSP RTS-oct-2021 Laboratoires Bioligo

Mais où va-t-on ?

À Bern et Zurich, des policiers harnachés façon CRS (casque, gilet pare-balle, bouclier, etc.) qui chargent dans la rue des manifestants pacifiques et les arrosent avec des canons à eau. Du jamais vu en Suisse, c’est le Paris et ses gilets jaunes ou le Hong Kong et ses parapluies.

En résumé: objectif pas atteint, promesse de ne pas rendre le vaccin obligatoire tout en rognant sur nos libertés et, finalement le rendre obligatoire par des mesures d’exception. Messieurs les censeurs il n’y a pas de quoi fanfaronner.

Devant ce fiasco, ils, ceux d’en face, font du «n’importe quoi»:

  • Distribution de gâteau sur la place Fédérale à Berne pour racoler les non-vaccinés! Pourquoi pas un hochet, on aura tout vu!
  • Aux USA, un billet de loterie pour un gain d’un million de dollars
  • Pire encore! Une prime pour ceux qui se font vacciner. Ça marche moyen, qu’à cela ne tienne, 50 CHF à ceux qui arrivent à convaincre un proche à se faire vacciner. Peut-être bientôt, va savoir, on payera des délateurs qui dénoncent leur voisin non-vacciné. Quelques jours plus tard le Conseil Fédéral fait machine arrière et renonce à cette idée farfelue sous la pression des cantons. Ouf!

Racoler pour le business, on ne voit pas d’autres raisons:

1. Les plus de 70 ans sont soit vaccinés, soit guéris, soit décédés.

2. De 20 à 70 ans 23% renoncent au deuxième vaccin.

3. De plus, mauvais exemple, le personnel sanitaire se fait tirer l’oreille: soit ils doutent, soit, exposés comme ils l’ont été, ils ont attrapé le covid et en sont guéris, comme 98,74% des «positifs» (mi-oct.2021) et sont donc immunisés (ils répètent en réalité la même réticence qu’ils ont développée contre le vaccin de la grippe saisonnière).

4. Chez les 12-19 ans à qui ils ont ouvert la vaccination récemment, seuls 3% ont fait leur premier vaccin.

5. Les centres de vaccination désertifiés «courent après le client». Les autorités cherchent en vain de nouvelles astuces pour y remédier. Il suffisait de voir au téléjournal du 9 juillet l’air désabusé du médecin cantonal de Neuchâtel bien loin des certitudes qu’il assénait un an plus tôt.

Racoler ne serait-ce pas l’apanage des femmes de petite vertu? C’est vous qui voyez, Messieurs d’en face.

Comme les pourcentages déçoivent et qu’il leur faut asseoir leur emprise, le 11 juillet 2021: annonces de plusieurs nouveaux variants pour relancer le climat anxiogène qui les sert. Quels variants? Mystère? Plus dangereux? Trop tôt pour le savoir, sur quelle base scientifique? Avec quel recul? Toujours le même brouillard et la même arrogance.

En plus de tout ce «souk», ils suggèrent maintenant qu’il faudrait vacciner les enfants dès deux ans. Pour les protéger de quoi? Ils sont pratiquement exempts de risque. Comme ceux qui n’en n’ont plus besoin: les vaccinés ? Ils risquent quoi puisqu’ils sont vaccinés. Les guéris? Eux non plus, ils sont immunisés naturellement. Quant aux décédés… ça serait étonnant. Ce 0,12% de la population dont la grande majorité de personnes âgées avec comorbidité, n’est pas morte qu’à cause du covid, mais avec le covid. Pour les complotistes d’en face, une personne âgée qui meurt du covid avant d’être vaccinée, elle meurt du Covid. Mais comment oser dire que si elle meurt après la vaccination c’est dû à la vieillesse.

Illustration "Le maton de la Suisse" oct-2021 "Le maton de la Suisse" oct-2021 Laboratoires Bioligo

Quelques commentaires en vrac

Les cours de la bourse

À cause d’un rachat d’actifs de pharma prévu mais trop tôt annoncé, la bourse chute de 45$! Simple erreur de timing ou faut-il suivre les cotations boursières pour savoir où en est la pandémie?

Le PDG de Moderna

Le PDG de Moderna, François-Stéphane Bancel, entre dans le classement des milliardaires directement. Venant de nulle part, il se classe à la 23ème place avec 3,5 milliards de fortune.

Madame Vaccin Suisse

13.03.21: Télé-journal RTS : Mme Siegrist (Madame Vaccin en Suisse) a mis de l’eau dans son vin et déclare qu’il faut « rester prudent devant ces vaccins (covid) mais enchaîne dans la foulée que les «ARN messager» ont une parfaite efficacité et aucun effet secondaire. Aujourd’hui ils sont sûrs et remarquables. «Bizarre vous avez dit bizarre»!

Bataille pour la «picouze»

La faîtière des Médecins proteste contre le fait que les pharmaciens procèdent à la vaccination dans leurs officines. La «picouze», c’est à nous. On ne partage pas. Business is business. Non, mais?

La carotte pour l’âne

16.07.21: il est question d’octroyer privilèges et aides économiques aux vaccinés. La carotte pour l’âne. Reste à savoir par quel côté?

Contrats Pfizer/Gouvernements

28.07 21 (France soir): PfizerLeak: les contrats Pfizer et leurs clauses surprenantes… francesoir.fr

Pfizer de miracle

9.08 21 (le Parisien): Pfizer n’estime pas nécessaire d’adapter son vaccin au variant D. Plus tard peut-être. Juste le temps d’écouler les stocks? leparisien.fr

32,8 millions de vaccins pour 8 millions de suisses

9.08.21: l’idée d’une troisième vaccination fait son chemin (Journal de Montréal). Pour la même raison? Rappelons que la Suisse, à l’instar de nombreux autres pays, a précommandé 32,8 millions de doses. À raison de deux injections par personne, il y aurait de quoi vacciner plus du double des 8’673’000 habitants du pays, enfants compris (RTS info 13.02.21).

Et nos enfants

28.08.21: France 2 télé-journal de 13h: le Docteur Mascret, pigiste médical attitré de la chaine, justifie la vaccination des moins de 10 ans pour augmenter l’immunité collective, tout en reconnaissant que cette tranche d’âge (9’405’000 individus) ne risque pratiquement rien. Il précise que l’on y compte seulement 7 décès depuis le début de la pandémie, soit 0,00007% (Quant aux moins de 20 ans, seulement 126 hospitalisations par jour, soit environs 0,0009%, loin de l’efficacité de la Malaria).

La parole est alors donnée à Mme Virey, présidente de la société nationale de pédiatrie qui justifie cette vaccination des moins de 10 ans ainsi: «sachez que si les grands sont très vaccinés, le virus ira là où il y a de la place, dans les moins de dix ans». Délire total ! Ce n’est pas par manque de victime potentielle que le virus a si peu atteint les enfants, mais certainement grâce à la faculté de ces jeunes organismes à lui résister. Raison que les scientifiques n’ont pas encore découverte, voie qu’il serait peut-être utile d’étudier?…  mais qui risque de gêner certains, suivez mon regard.

Traçage à la Big brother

29.08.21 Témoignage: La mère italienne d’une amie vient la visiter. Deux jours après avoir passé la douane, Swisscom lui envoie un message pour l’inciter à faire un test PCR en Suisse! On devrait dire: ATTENTION! le grand flicage de Big brother s’étend. TROP TARD, il est déjà là.

Le pass COVID? Où vont nos données? Qui contrôle?

05.10.21 Une femme de notre connaissance, la soixantaine, très sportive, jamais malade se fait vacciner pour pouvoir voyager. Au lendemain de la piqure: maux de tête, légère fièvre, courbatures, somnolence, état comateux, perte d’appétit. Son mari inquiet la décide à se rendre chez son médecin. Pas de prescription ni d’urgence car: «Ce sont les effets secondaires normaux de la vaccination et la preuve d’une réaction due à votre bonne immunité!» Sa remarque n’est pas dénuée de bon sens, mais débouche sur une absurdité: il faut se faire vacciner pour savoir qu’il n’était pas nécessaire de le faire.

Vous êtes vacciné? Que risquez-vous? Ou alors c’est que vous n’avez pas confiance en ces vaccins?

Peut-être parce que les scientifiques confirment que les personnes vaccinées restent hélas porteuses du virus et peuvent le transmettre. Le risque reste donc identique.

Vaccins Planète Laboratoires Bioligo

Les scientifiques, corrompus ou/et inconscients?

Les scientifiques, dans leur cursus universitaire ont reçu normalement l’enseignement et les outils pour comprendre et agir en conséquence. Le scientifique commence par observer, acquière des connaissances, évalue les sources, pèse le pour et le contre, mesure les risques, cherche et parfois trouve, des solutions pérennes, des voies pour aller plus loin.

À quoi assistons-nous pendant cette pandémie?

On prend les hypothèses pour des certitudes. Quand les certitudes deviennent incertaines et pour que le ridicule ne tue pas, on adopte un discours vaseux, on entasse de nouvelles hypothèses. Devant l’impasse programmée de cette attitude, on la met en sourdine puis on change de tactique. Pour maintenir l’ambiance anxiogène si rémunératrice, on passe à la divination. Ainsi, malgré des chiffres qui indiquent le contraire, on noircit l’horizon. On prédit des risques de reprise du mal, des dangers à venir, des catastrophes supposées. Tout le contraire de la science qui n’est pas Nostradamus.

Nombre de scientifiques, malheureusement souvent les plus écoutés, parce qu’ils savent parler d’eux-mêmes, trôner sur le piédestal qu’ils se sont construit, par ego, aveuglement et appât financier. Ils polluent leur statut et la noblesse de leur vocation. Qu’ils s’étonnent, après cela, d’être désavoués et dénigrés, y compris par d’autres scientifiques tout autant bardés de diplômes qu’eux, mais qui subissent l’omerta des médias qui ne diffusent que la doxa officielle.

Rabelais écrivait en 1552 « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.»  La science devrait conduire au progrès. C’est le cas parfois. Mais combien de progrès se muent en catastrophe à l’aune du temps ? Exemples :

  • Le plastique, autrefois objet ou emballage pratique, bon marché, hygiènique, etc.. est un pollueur majeur maintenant.
  • Les antibiotiques, armes anti-infectieuses suprêmes jadis, dépassés aujourd’hui par des bactéries résistantes qui se sont mithridatisées suite à leur usage excessif. Et ce, en affaiblissant l’immunité naturelle comme un sportif qui manque d’exercice.
  • Les pesticides, herbicides, et insecticides sensés nous délivrer de tous les maux d’Égypte d’aujourd’hui qui polluent et rendent malade la planète.
  • Tout ces médicaments présentés comme des panacées universelles et qu’il faut finalement retirer du marché suite à des effets pas du tout secondaires.
  • Etc.

Alors scientifiques, savants fous ou sorciers, distraits ou inconscients? Parfois même nobelisés! Seul le temps, juge suprême le confirme «In fine» que les traditions ne se fondent qu’avec les progrès qui ont réussi.

Le médecin de Molière existait malgré lui, les malades d’aujourd’hui le sont malgré eux

Illustration "Manifestation des non-vaccinés oct-2021 Suisse" oct-2021 Laboratoires Bioligo

Concernant le covid, en lisant les différents courriers des lecteurs, par exemple ceux du 13.07.21, on constate que les pro-vaccin y étaient majoritairement présents. On désespérait de voir, un jour, la population comprendre à travers les chiffres officiels à quel point elle était manipulée. Un article concernant la prise de position pondérée de Monsieur Maillard (ex: conseiller cantonal chargé du département de la santé du canton de Vaud) a réveillé les «antivax». Sur près de 400 réactions, ils étaient 73,2% antivax face à 26,8% de provax alors que d’habitude ces pourcentages étaient inversés. Du coup, on se sent moins seul, on a l’impression de se faire entendre. Dans le courrier des lecteurs plus récent, le 6 septembre, la part des antivax s’est encore accrue…

Le roi est nu

Précision: je ne suis ni anti, ni pro-vaccins mais un irréductible anti-magouille.

Le Père Michel à la retraite

Un commentaire sur “4ème Vaguelette ? Ou grandes magouilles

  1. blank
    Aubert Jean Charles says:

    Merci, c’est rassurant de vous lire. Vos articles sont bien documentés et réalistes. Ils pointent très bien certains aspects avec une justesse scientifiques. Merci……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience