Oligoelements & allergies

De nombreux organes peuvent subir les conséquences de réactions allergiques qui se manifestent sous diverses formes: les poumons (asthme), les sinus (rhinite allergique, rhume des foins), l’intestin (certaines diarrhées), les yeux (conjonctivite), mais aussi les oreilles, les reins, le foie, le cerveau, le coeur, les muscles, les articulations ou le système circulatoire.

Les allergies exogènes

Elle sont provoquées par un agent allergène provenant de l’extérieur: pollens, aliments, venins, poussières, poils d’animaux, pollutions, substances chimiques, médicaments… Ces allergies ont un rapport avec le système immunitaire. Il s’agit de l’extériorisation du conflit entre celui-ci et les substances étrangères qu’il doit éliminer.

Les allergies endogènes

Elle sont dues aux toxines résultant de nos propres métabolismes et devraient être éliminées par la voirie de notre organisme : le système immunitaire et les filtres que sont le foie et les reins. En surchargeant notre organisme, nous fatiguons ces organes d’élimination prioritaires ; les toxines qui ne peuvent pas sortir par ces voies, voyagent dans l’organisme et, le lieu où elles entrent en conflit avec le système immunitaire, leur sert de sortie de secours par une manifestation allergique. Ce lieu est celui d’une faiblesse acquise ou héréditaire. Pour évacuer ces toxines, les muqueuses des sinus (dans le cas de rhinites) ou des bronches (dans le cas de glaires expectorés par la toux) augmentent leurs sécrétions.

L’utilité d’un drainage-énergie

Il est à noter que les allergies se manifestent d’autant plus facilement que l’organisme (le foie particulièrement) est surchargé par ses propres toxines. Il est courant de voir une rhinite allergique se déclencher pendant ou après chaque repas, de la voir s’atténuer ou disparaître, même si elle est chronique, après un jeûne de quelques jours et de la voir réapparaître dès que la personne refait un excès de table.

Les manifestations allergiques représentent typiquement le genre de situation où l’application du drainage-énergie fonctionnel est indispensable.

Nous savons que notre organisme absorbe des matériaux (nutrition), les transforme en énergie en les brûlant (métabolisme). Cette combustion produit des déchets qu’il faut éliminer (catabolisme). Les organes d’élimination (émonctoires) transforment nos aliments, filtrent et drainent nos déchets. Les principaux étant le foie et les reins.

Lorsque le système immunitaire et les émonctoires ne sont plus aptes à remplir leurs fonctions (quantité et/ou qualité d’alimentation inadaptée, stress, fatigue, sédentarité..) , leur capacité de filtrage s’amenuise et les toxines perturbent nos métabolismes.

Cet encrassement peut être la cause initiale de très nombreuses maladies. Pour palier à ces dysfonctionnements, l’organisme se défend et utilise les voies annexes pour éliminer ses toxines :

  • Peau : eczémas, acné, abcès …
  • Voies respiratoires : sinusite, allergie, asthme..
  • Intestins : diarrhées..

Les 4 piliers du drainage

L’alimentation

Il est logique de commencer par cesser de surcharger notre organisme en allégeant l’alimentation par un régime approprié en quantité, qualité et en proportionnant la répartition des aliments (glucides, protides, lipides, aliments acidifiants ou alcalinisants). À ce sujet nous vous renvoyons à la pléthore d’ouvrages sur l’alimentation.

Les reins

Le rein est une mini-station d’épuration. Il nettoie le sang des substances en excès (eau, sodium, potassium, calcium et phosphore) Les déchets produits sont rejetés dans les urines. Il filtre et sécrète l’urée, déchet azoté de nos métabolismes. Environ 180lt par jour d’urine primitive qui seront réduits à 1 à 2 litres d’urine définitive. Il sécrète et diffuse des hormones essentielles : La rénine qui participe au contrôle de la pression artérielle, L’EPO (l’érythropoïétine) qui stimule la production de nouveaux globules rouges transportant l’oxygène dans le sang et la forme active de la vitamine D qui joue un rôle dans l’absorption du calcium et donc dans la formation et la solidification des os.

Drainage allergie Laboratoire Bioligo

L’eau

Elle représente 80 à 90% de notre organisme selon l’âge. C’est de la mer qu’est née la vie et dans l’eau de notre corps que s’organisent, se structurent et se transforment les matières qui nous constituent sous forme d’associations moléculaires les plus diverses. Autrement dit, que tout fonctionne, gage d’un bon équilibre et d’une bonne santé. Pour faciliter le drainage, il importe de boire en abondance 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Le foie, la vésicule et le pancréas

Le foie est l’organe le plus volumineux du corps humain et contient plus de 10% du volume sanguin total du corps. 1,4 litre de sang (en moyenne) le traverse chaque minute. Les fonctions essentielles du foie sont : le stockage et la répartition des nutriments issus de la digestion, la dégradation des substances toxiques, la synthèse de la plupart des protéines du sang et la fabrication de la bile.
 
La vésicule  biliaire filtre la bile pour la rendre plus concentrée et la libérer lors de la digestion.
 
Le pancréas a deux fonctions: la sécrétion de sucs digestifs pour la digestion et de l’insuline pour la régulation de la glycémie. 

Pour atténuer les manifestations symptomatologique allergiques, il est donc essentiel que les émonctoires (foie, reins) fonctionnent de manière optimale.

Drainage en Phytothérapie ou Drainage-énergie en Oligothérapie?

Il est essentiel de bien comprendre la différence entre le drainage par les plantes et le drainage par les oligoéléments.

L’Oligothérapie

L’apport quantitatif des oligoéléments se fait par l’alimentation, l’oligothérapie est un apport qualitatif. C’est l’utilisation thérapeutique des oligoéléments sous forme ionisée à des dosages physiologiques. Sa vocation n’est pas de compenser des carences, elle constitue un apport énergétique et catalytique pour relancer les blocages métaboliques. Père fondateur de l’oligothérapie, le Dr. Ménétrier la qualifiait de « médecine fonctionnelle » ou « médecine des fonctions ».

Les oligoéléments adéquats pour un drainage-énergie

L’idéal est de commencer le drainage 2 mois avant l’arrivée des pollens

Lithium

Il inhibe l’impulsion nerveuse ce qui explique l’effet tranquillisant du lithium sur le système nerveux. Son action diurétique en fait un draineur efficace.

Potassium

Il régule les glandes surrénales et a une action diurétique.

Magnésium

Entre autres, il joue un rôle anti-allergique, anti-inflammatoire et anti-stress.

Manganèse

Il est utilisé comme désensibilisant universel.

Zinc Nickel Cobalt

Régulateur des états hypophyso-pancréatiques.

Soufre

Il est nécessaire dans les mécanismes de détoxification.

Iode

Son rôle est essentiel dans les métabolismes des lipides, glucides et protides et l’ensemble des glandes endocrines.

Chrome

Il joue un rôle prépondérant dans la métabolisation des lipides et des hydrates de carbone.

Atténuer les terrains allergiques

Après le drainage-énergie, enchaîner avec une cure de 1 mois

Manganèse

Désensibilisant universel, stimulant immunitaire.

Manganèse-Cuivre

Anti-asthénique, anti-infectieux des états chroniques.

Manganèse-Cobalt

Régulateur du système cardiovasculaire et neuro-végétatif.

Phosphore

Il lutte contre les effets spasmodiques.

Soufre

Désensibilisant, détoxifiant hépatique.

Cuivre

Il combat aussi les risques infectieux et inflammatoires de l’allergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *