Coronavirus ! «Le microbe n’est rien, le terrain est tout»

Sans vouloir minimiser ni le nombre de personnes ayant contracté le virus, ni le nombre de personnes décédées des suites des ces atteintes pathologiques, j’ai envie de paraphraser le Dr Béchamp : «Le virus n’est rien (ou pas grand chose), le terrain est tout»

 

par Frédéric Deville

On nous répète de-ci, de-là qu’il ne faut pas le comparer avec le virus de la grippe, que ce n’est pas pareil, que… Effectivement ce n’est pas la même chose lorsque l’approche est antivirale, antibiotique ou vaccinale.

Lorsque l’on s’occupe du terrain, oui, j’affirme haut et fort que c’est la même chose.

Les bactéries, les virus ont toujours été là, bien avant l’Homme ; ils nous accompagnent depuis la nuit des temps, et, c’est une réalité, ils nous survivront très certainement. C’est à nous d’intégrer cette notion et de nous adapter.

 

Qu’on le veuille ou non, le Coronavirus, même s’il est très virulent, a fait moins de victimes que la grippe saisonnière. Ceci ne signifie pas qu’il ne faut rien faire, bien évidemment, mais agir de manière raisonnée comme le disait le Dr. Ménétrier : «Aussi urgente que soit la situation, on a toujours le temps d’y réfléchir». Ce ne sont peut-être pas ses mots exacts, mais c’est en substance ce qu’il voulait dire. Réfléchir, et surtout ne pas céder à la panique.

Psychose, panique, angoisses ne sont dans tous les cas pas des solutions, au contraire, puisqu’elles affaiblissent encore nos défenses immunitaires en nous faisant puiser dans nos réserves énergétiques.

Renforcez et alimentez votre terrain qui est votre meilleur allié

  • Stimulez vos défenses avec les oligoéléments (Cu-Au-Ag-Mg-Mn-Zn) et les vitamines naturelles
  • Faites des exercices de respiration
  • Reposez-vous bien, dormez-bien
  • Promenez-vous dans la nature
  • Respectez les mesures d’hygiènes conseillées par nos autorités sans céder à la panique

La nature offre par ailleurs de nombreuses solutions efficaces pour lutter contre la maladie lorsqu’elle s’est installée:

  • huiles essentielles
  • Propolis
  • Extrait de pépins de pamplemousse

Et rappelez-vous : on fait dire aux chiffres ce qu’ils veulent

Pour preuve, ce que les chiffres ne nous disent pas:

  • 99.9% des Chinois n’ont pas été touchés par le virus
  • 96% de ceux qui ont été touchés sont aujourd’hui rétablis
  • Les 3-4% de personnes décédées présentaient des pathologies respiratoires ou immunitaires

Frédéric Deville

7 pensieri su “Coronavirus ! «Le microbe n’est rien, le terrain est tout»

  1. blank
    pierret dice:

    convaincu que le terrain est tout ,je regrette que nos peres n aient pas pris le temps de considerer cette epidemie comme la preuve d e l echec de notre systeme de sante qui depuis fort longtemps se contente de soigner les symptomes qui signent la volonte du corps de retrouver son equilibre suite de la perturbation du terrain, corps prive de l essentiel par appauvrissement de notre alimentation notamment

  2. blank
    kany lionel dice:

    excellent article.
    j ai découvert Bechamp il y a 40 ans . et ses nombreux travaux qui lui ont souvent été “emprunte” .
    La respiration devrait être la première pratique des medecin pour toute les infections.
    a ce sujet PLent avait inventé “le respirator” pour améliorer la respiration des gens en détresse.

  3. blank
    Jean HUNTZIGER dice:

    quelqu’un a-t-il déjà vu une photo de ce médiatiquement diabolique virus ?
    Chaque jour en France 600 personnes meurent du cancer, 500 de maladies cardio-vasculaires, 200 du diabète …
    Excusez-moi, ils sont tous morts du covid !

  4. blank
    elisabeth alanche dice:

    C’est exact , Antoine Béchamp est le précurseur de cette citation, qui lui a été empruntée par Pasteur. Il y a souvent
    un découvreur, laissé dans l’oubli….Bref , la génétique est primordiale, et à partir de là, en découlent les inégalités
    face à la maladie. Puis viennent s’ajouter la façon de gérer sa santé: physique psychique et alimentaire.

  5. blank
    Mayte dice:

    Merci pour cette article… comme l aurait dit Socrate : ce que e sais, c’est que je ne sais rien… réfléchissons, prenons un jour après l autre et faisons de notre mieux, avec nos moyens, pour rester en bonne santé

  6. blank
    Coquelicot dice:

    Merci pour votre bon sens, en cette période difficile où plus personne ne semble savoir raisonner intelligemment….L’hygiène de vie et l’hygiène tout court sont primordiales pour aider notre organisme à lutter contre les maladies potentielles, épidémies ou pas ! Je souhaite que cet épisode de pandémie, certes dramatique pour ceux qui perdent un proche, ne soient pas l’excuse de nos gouvernants pour imposer des restrictions de nos libertés, sous couvert d'”hyper-sanitarisation !

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience