Soulagez vos rhumatismes

Ce terme regroupe plus de 200 maladies qui touchent à l’appareil locomoteur : les os, mais également les tendons, muscles ou tissus conjonctifs liés aux articulations.

Anatomie des os Laboratoires Bioligo

Qu’est-ce que l’os ?

L ‘os se compose de matière organique et minérale.

Matière organique : les cellules osseuses (ostéoblastes, ostéoclastes et ostéocytes) et les matériaux fabriqués par les ostéoblastes : protéoglycanes, glycoprotéines et collagène. Ces molécules permettent à l’os de résister à la pression et à la torsion.

Matière inorganique : Les molécules inorganiques représentent les deux tiers de la masse osseuse. Ce sont des sels minéraux comme les phosphates de calcium.

Articulation synoviale

C’est l’articulation la plus mobile du corps. Comme toute machine, pour que le rouage fonctionne sans usure, elle a besoin de protections :

Cartilage articulaire : Composé de chondrocytes et d’une matrice extracellulaire, ce tissu est souple et élastique. Il recouvre les extrémités des os et sert de tampon.

Capsule : Manchon fibreux, elle unit les os et contient la membrane synoviale.

Liquide synovial : C’est le lubrifiant de notre articulation.

Articulation rhumatisme oligoéléments Laboratoires Bioligo

L’équilibre acido-basique est dépendant de notre alimentation et de notre mode de vie : mauvaise qualité des aliments ou mauvaises habitudes alimentaires, stress, problèmes de sommeil, excès de toutes sortes. Si notre niveau de Ph diminue (acidose), l’organisme va puiser dans les réserves : os, cartilage… Ce déséquilibre sur plusieurs années cause une déminéralisation qui peut générer différentes sortes de pathologies osseuses.

Rhumatismes inflammatoires

Toutes les formes d’arthrite, la plus connue étant la polyarthrite rhumatoïde et certains rhumatismes comme le rhumatisme psoriasique.

Dans la plupart des cas, il est héréditaire. Cependant, il peut également découler d’un traumatisme (accident, travail manuel répétitif, sport intensif, mauvaise posture..) ou d’un dérèglement du système immunitaire (infections, cancers..)

Polyarthrite rhumatoïde

C’est un des rhumatismes inflammatoires le plus fréquent. Elle s’attaque principalement aux mains et aux pieds. Cette maladie dégénérative évolue par poussées et finit par déformer voire détruire les articulations atteintes. Les malades présentent un taux anormal de lymphocytes T dans les articulations

Cette forme de lymphocytes (T CD4) fait partie du processus immunitaire adaptatif et ne prolifère que si elle identifie certains antigènes pathogènes. Elle déclenche alors un processus de destruction sur le cartilage, la matrice articulaire et l’os lui-même.

Origine

Sans aucune certitude, on parle plus d’un ensemble de facteurs possibles. Terrain génétique favorable, infections, stress, émotions, pollution, tabagisme ou facteurs hormonaux (elle touche plus de femmes que d’hommes et pourrait être dû à la variation de production des oestrogènes).

     Symptômes

  • Douleur au repos
  • Enflure
  • Raideur matinale
  • Fatigue
  • Déformation des articulations

Rhumatismes de degenerescence

Cette catégorie regroupe toutes les formes d’arthrose, maladies liées à l’usure de l’articulation.
Principalement dûs à l’âge, ils peuvent se déclarer précocement en cas de maladies auto-immunes, de surpoids, sédentarité ou au contraire d’une utilisation trop intense des articulations.

Arthrose

Lorsque les symptômes apparaissent, il est, d’une certaine manière, déjà trop tard. La détérioration du cartilage a commencé sans doute plusieurs années auparavant. Toutes les arthroses n’évoluent pas au même rythme : si dans certains cas l’aggravation de la situation est rapide, l’état d’autres patients demeure assez stable.

Dès lors qu’il se détériore, l’articulation n’est plus protégée.
Cette détérioration s’accompagne souvent d’une synovite. La membrane synoviale s’épaissit et détruit peu à peu les tissus, ligaments et tendons.

Évolution de la maladie

  • La matrice cartilagineuse se brise et le réseau de collagène est endommagé
  • Les chondrocytes réagissent en produisant de la matrice et du collagène en abondance. Des amas cellulaires se forment, créent le chaos et le réseau de collagène est déstabilisé. Ce stade dure plusieurs années.
  • Le tissu cartilagineux diminue et disparait.

Symptômes

  • Douleur et raideur au réveil
  • Craquement
  • Perte de mobilité

Maladies des os & des cartilages

Elles regroupent les différentes pathologies des os et des cartilages : l’ostéomalacie, le cancer des os, les dystrophies osseuses et la plus courante, l’ostéoporose.

Ostéoporose

Pendant la croissance, les cellules osseuses qui se développent sont plus nombreuses que celles qui meurent. La masse et la densité osseuse atteignent leur maximum autour de 30 ans. Par la suite, le processus ralentit et on constate un recul d’environ 1% par année.

Sous forme primaire, elle est génétique ou due au vieillissement. En forme secondaire, elle peut être conséquente à d’autres pathologies ou à certains médicaments. Cette maladie n’entraine aucune douleur de base et est donc souvent diagnostiquée tardivement.

Facteurs favorisants

  • Carence en calcium
  • Carence en vitamine D
  • Carence en oestrogènes
  • Sédentarité
  • Alcool, Nicotine

Symptômes

  • Douleurs dorsales
  • Dos voûté (tassement vertébral)
  • Diminution de la taille de plus de 4cm

Les Oligoelements

Matière première des cellules osseuses

Les oligoéléments sont les éléments qui activent nos métabolismes et permettent leur bon fonctionnement. C’est donc une solution naturelle qui permet de soutenir notre organisme dans sa lutte contre le processus de dégénérescence.

Cette association d’oligoéléments agit en synergie et est donc idéale pour désacidifier le terrain (anti-inflammatoire). Par ailleurs, le magnésium et le zinc ont également un rôle dans les processus d’ossification.

Il intervient dans la synthèse des constituants principaux du cartilage. Il y a relation directe entre la carence en manganèse et l’ostéoporose. Comme le cuivre, le manganèse, par son action, combat les radicaux libres responsables de l’inflammation. Il a également, une propriété de décontractant-relaxant.

Associé au manganèse, il est essentiel
à la régulation des manifestations spasmodiques vasculaires pour que les échanges métaboliques soient optimisés. Il a une propriété de décontractant-relaxant musculaire.

Il catalyse l’anhydrase carbonique et les phosphatases actives pour l’ostéogénèse et la multiplication des fibroblastes osseux.

Il agit sur l’oxygénation des cellules en participant au métabolisme du fer, indispensable pour empêcher la dégénérescence des tissus. Il combat les radicaux libres. Il favorise la régénérescence du collagène et de l’élastine, éléments du tissu conjonctif responsables de la solidité du cartilage, des os, des cheveux et des vaisseaux.

Il intervient dans l’élaboration du cartilage et le métabolisme osseux. Ces tissus retiennent deux fois plus de magnésium que les tissus mous et dans ces derniers, il est nettement plus échangeable que celui des tissus osseux. Il a, comme le manganèse, une propriété de décontractant-relaxant musculaire.

Il active la biosynthèse osseuse à l’aide d’une enzyme élaborée à partir du glucose par une autre enzyme, catalysée par le potassium et le magnésium.
En oligothérapie, sa prescription est essentielle dans les cas de vitesse de sédimentation élevée lors d’inflammations. Indirectement, c’est un équilibrant des cellules musculaires lisses, cardiaques et vasculaires et il favorise une bonne circulation.

L’intérêt de son usage réside dans sa propriété médicamenteuse de décontractant-relaxant musculaire

Cette association d’oligoéléments agit en synergie et est donc idéale pour soutenir l’organisme dans sa lutte contre le processus de dégénérescence ostéo-articulaire.

La teneur en fluor des os (1000 à 5000 ppm) est supérieure à celle des dents (1000 ppm). La vitesse d’incorporation du fluor dans l’os diminue avec l’âge, parallèlement à la dégénérescence des tissus osseux. Il catalyse la synthèse du collagène ce qui explique son indication pour l’hyperlaxité ostéoligamentaire, le rachitisme et les scolioses de l’enfance, ainsi que pour la consolidation des fractures.

Il équilibre les fonctions thyroïdiennes. Grâce à la calcitonine élaborée par cette glande, l’iode exerce une action primordiale sur la calcification, la croissance osseuse et la formation du cal en cas de fracture. En dynamisant le système cardio-vasculaire, il favorise les échanges métaboliques et agit indirectement sur les rhumatismes de dégénérescence.

En tant qu’élément de construction, 99% du calcium se trouve dans les os sous forme de phosphate de calcium. Le 1% restant joue un rôle essentiel dans le processus de coagulation du sang, le fonctionnement du coeur, l’excitabilité des nerfs et des muscles.

C’est l’un des composés principaux des os et il joue un rôle fondamental dans l’ossification. Il est essentiel pour tout l’ensemble de l’organisme comme source d’énergie.

C’est un constituant important des tissus conjonctifs, en particulier du cartilage. Les bienfaits du soufre pour
les rhumatismes sont connus depuis longtemps dans le thermalisme. Il neutralise dans l’intestin de nombreuses toxines.

PROTAGEL, protéines marines

Lire plus

Reconstituant des tissus conjonctifs osseux et cartilagineux, reminéralisant.

Issus de la récupération de cartilages de poissons de mer du Nord pêché pour l’alimentation humaine, le Protagel se présente sous forme de gélules constituées à plus de 80 % de protéines marines, mais aussi d’un ensemble de minéraux (silicium, calcium, magnésium, phosphore). Sa composition a été pensée pour se rapprocher de celle des tissus conjonctifs de l’homme.

Prevention au quotidien

Ni vascularisé, ni innervé, le cartilage est dépourvu de liquide lymphatique. Pour que les cellules se régénèrent, les échanges métaboliques (apports nutritifs et export des déchets) dépendent de l’action d’un système qui ressemble à une pompe.

  • Lors de la compression, les déchets sont expulsés via l’espace articulaire.
  • Lors du relâchement, il y a ré-expansion, ce qui permet l’hydratation et l’absorption des nutriments nécessaires à la vitalité et au fonctionnement des cellules.

Les aliments riches en antioxydants contribuent également à l’équilibre acido-basique en fonction de leur acidité.

  • Privilégiez les légumes et les fruits riches en fibres (les pigments des fruits rouges ont une forte action anti-inflammatoire), les poissons riches en omega 3.
  • Evitez les aliments raffinés comme le pain, le riz blanc, la farine blanches qui sont des facteurs inflammatoires.

Le surpoids augmente la pression que subissent vos articulations. Perdre quelques kilos peut les soulager et ralentir considérablement la dégénérescence de votre cartilage.

Le massage peut calmer les douleurs, tonifier les muscles périphériques et rectifier les mauvaises positions.

Dégénérescence

© Edition « Ma Cabane au Canada »
954, Chemin des Hauteurs, Saint Hippolyte, Québec

Bibiographie

  • Se soigner avec les oligoéléments, de Vecchi 1993
  • Guide des oligoéléments, Crao
  • Les rhumatismes, Schiano & Serratrice 1983
  • Les oligoéléments si peu pour tant, Crao
  • Arthroses, Arthrites & Rhumatismes, Brun 2013
  • Soigner les rhumatismes, Crao
user not connected
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience